Vaccin contre le Covid-19 : le conflit se poursuit entre AstraZeneca et l’Union européenne

Le conflit perdure entre l’Union européenne et AstraZeneca. Au premier trimestre, 120 millions de vaccins devaient être livrés par le laboratoire suédo-britannique, mais seulement 30 millions l’ont réellement été. Alors l’UE menace de bloquer toutes les exportations de vaccins produits par AstraZeneca sur son territoire. "Nous sommes prêts à user de tous les moyens en notre possession pour recevoir plus de vaccins", déclarait Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, le 17 mars. Un véritable bras de fer avec les Britanniques L’Union européenne a notamment en ligne de mire le Royaume-Uni. Les Européens ont livré 10 millions de vaccins Outre-Manche, mais aucun n’a fait le chemin inverse. Pourtant, deux usines basées au Royaume-Uni devaient fournir des doses à l’Union européenne comme il est stipulé dans le contrat passé. "AstraZeneca est incapable de produire plus et nous ment, nous balade tous et une action en justice est envisagée", s’indigne Pascal Canfin, président de la commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire (ENVI) du Parlement européen. "Quand on a épuisé toutes les ressources de la négociation, de la diplomatie et de la persuasion, il faut taper du poing sur la table", estime Geneviève Pons, directrice générale du think tank Europe-Jacques Delors.