Vaccin contre le Covid-19 : plus de bénéfices que de risques pour AstraZeneca et Janssen

L'Europe va bien pouvoir utiliser le vaccin contre le Covid-19 Janssen, plus pratique avec sa dose unique. Les experts de l'Agence européenne des médicaments ont étudié les huit cas d'accidents vasculaires signalés aux États-Unis, sur sept millions d'injections. Le docteur Sabine Straus, membre du comité de pharmacovigilance de l'Agence européenne des médicaments, a en effet déclaré que ces "caillots sanguins inhabituels sont des effets secondaires très rares du vaccin", tout en précisant que les bénéfices l'emportent sur les risques. Le gouvernement compte sur AstraZeneca et Janssen Comme pour le vaccin AstraZeneca, un avertissement concernant ce risque devra être ajouté aux informations sur le produit. Il faudra également, là aussi, convaincre les Français. Pour atteindre ses objectifs, en particulier les 30 millions de premières injections mi-juin, le gouvernement compte pourtant sur AstraZeneca et Janssen. Si Pfizer reste le pilier de sa stratégie, avec presque 48 millions de doses attendues au premier semestre, les doses d'AstraZeneca et de Janssen sont tout de même indispensables pour réussir la généralisation de la vaccination. La France doit maintenant décider si le vaccin Janssen doit être réservé à des populations particulières.