Vaccin contre le Covid-19 : 25 à 30% des doses en France risquent-elles d'être perdues en raison de problèmes logistiques ?

Benoît Zagdoun
·1 min de lecture

L'estimation n'est pas passée inaperçue. Elle a été lâchée au détour d'un article du Figaro, paru dimanche 3 janvier, sur le démarrage poussif et critiqué de la campagne de vaccination française contre le Covid-19. Selon un conseiller du Premier ministre, cité par le quotidien, "entre 25 et 30% des doses de vaccin pourraient être perdues" en France, en raison de problèmes logistiques.

Cette fourchette représenterait une perte de 50 à 60 millions de doses sur les 200 millions commandées par la France. Cette statistique a été abondamment commentée sur les réseaux sociaux. La cellule de fact-checking de franceinfo a cherché à savoir si elle était vraie ou "fake".

"Une marge de sécurité"

Contacté par franceinfo, Matignon confirme cette fourchette. "Il s'agit d'une marge de sécurité que nous prenons pour évaluer le nombre de personnes qui pourront être vaccinées par rapport au nombre de doses", expliquent les services du Premier ministre. Les Echos indiquaient déjà dans un article du 18 décembre que, lors de la planification de sa campagne vaccinale, le gouvernement avait fait cette "hypothèse très prudente" de 30% de doses perdues.

Le quotidien économique en énumérait les causes potentielles : les ruptures de la chaîne du froid lors de l'acheminement des doses entre les sites de stockage et les lieux de vaccination, les flacons brisés par (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi