Vaccin contre le Covid : "Que les élus européens vérifient les contrats, je le soutiens", assure Beaune

·1 min de lecture

Les premiers vaccins contre le coronavirus seront disponibles dès janvier au sein de l'Union européenne. Pour le moment, la Commission est en cheville avec six laboratoires ayant élaboré un candidat, avec à la clef des contrats de pré-achat. Depuis plusieurs jours, des voix s'élèvent pour réclamer une transparence totale en la matière, demandant l'accès à ces contrats encore confidentiels. "Je crois que cela est sain et nécessaire. La France souhaite que la Commission présente ces contrats aux parlementaires européens", affirme Clément Beaune, secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, invité d'Europe 1 vendredi. 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation vendredi 4 décembre

Le principal point de friction est celui de la responsabilité. Le premier cas concerne les effets secondaires connus, qui sont révélés pendant les essais cliniques. En droit européen, le laboratoire est responsable s'il a été négligent ou a dissimulé des choses. Mais si une maladie venait à se déclarer d'ici plusieurs années, les laboratoires ont obtenu que les Etats prennent cette fois les indemnisations en charge.

"La France ne peut pas être la seule à tout donner"

Donner accès aux contrats aux parlementaires européens permettrait de vérifier que les négociateurs ne fassent pas de trop grandes concessions. "Je le soutiens. C'est la chose à faire dans ce cas précis", affirme Clément Beaune. Il explique toutefois que "la France ne peut pas être la seule à tout donner", appelan...


Lire la suite sur Europe1