Vaccin contre le coronavirus : des pertes de doses estimées à 10%

Entre la sortie de l'usine et l'injection, le vaccin contre le Covid-19 de Pfizer fait l'objet d'une grande attention. Le remède est très fragile, et ne se conserve qu'à des températures très basses, dans des congélateurs adaptés, à -80°C. Pour le transport des doses, de la neige carbonique, des emballages isothermes et des remorques frigorifiques sont nécessaires. Des conditions de stockages particulières Une entreprise, spécialiste du froid, conseille les laboratoires et pharmacies pour éviter toute rupture de la chaîne du froid. "Le risque dans la chaîne du froid, ce sont toujours les interfaces. C'est-à-dire, le chargement, le déchargement, la livraison", explique Gérald Cavalier, président directeur général de Cemafroid. Bien conservés, les lots arrivés peuvent être stockés cinq jours dans un réfrigérateur entre deux et huit degrés. "On sait qu'on va perdre une petite partie [...], 10% de ces vaccins risquent d'être perdus", explique Anne-Claude Crémieux, cheffe du service des maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital Saint-Louis, à Paris.