Vaccin contre le coronavirus : un immense défi logistique

Les "super congélateurs" n'attendent désormais que l'arrivée des vaccins Pfizer-BioNTech : mardi 22 décembre au matin, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a assisté à un test grandeur nature dans l'une des plateformes logistiques habilitées à gérer le vaccin contre le coronavirus, à Chanteloup-en-Brie (Seine-et-Marne). "Nous sommes largement capables d'accueillir, de réceptionner et de stocker toutes les doses qui nous seront allouées par le laboratoire Pfizer-BioNTech", a déclaré le ministre. Un "calendrier très progressif" de la vaccination Six plateformes sont capables de réceptionner et conserver les vaccins jusqu'à -80°C en France. Elles répartiront ensuite les doses dans une centaine d'établissements de santé, qui fourniront les Ehpad. En direct de la plateforme seine-et-marnaise, la journaliste France Télévisions Astrid Mezmorian détaille le "calendrier très progressif" de la vaccination en France : "Début des vaccinations dès ce dimanche, le 27 décembre. Un démarrage qui est conditionné à l'avis favorable de la Haute Autorité de santé attendu dans les prochains jours. Alors, ce dimanche, seule une poignée de personnes sera vaccinée : les personnes âgées dans les Ehpad. Car la France veut cibler les personnes qui risquent des formes graves. Soit, un objectif d'un million d'ici fin janvier."