Vaccin contre le coronavirus : AstraZeneca peut-il privilégier la Grande-Bretagne ?

Le laboratoire AstraZeneca a-t-il le droit de faire passer la Grande-Bretagne avant l'Europe ? Le groupe britanno-suédois a confié la production de doses à quatre sites européens : deux en Grande-Bretagne, un en Belgique et un aux Pays-Bas. La semaine dernière, le groupe a annoncé de gros retards de livraisons : un quart des 80 millions de doses prévues pour l'Europe. La raison ? Des problèmes survenus sur son site belge. Inutile de compter sur les sites britanniques, annonce le laboratoire, puisque les Anglais ayant passé commande trois mois avant l'Europe, ils seront prioritaires. Aucun privilège avec la Grande-Bretagne n'est mentionné "Dans l'accord avec l'UE, il est mentionné que les sites de fabrication britanniques étaient une option pour l'Europe (...) Mais cela avance très vite au Royaume-Uni. Dès que nous aurons atteint un nombre suffisant de vaccinations, nous pourrons utiliser ce site pour aider l'Europe", a déclaré Pascal Soriot, PDG d'AstraZeneca, le 26 janvier. Faux, répond Bruxelles, qui pousserait le laboratoire à accepter la publication du contrat passé avec l'Union européenne dans lequel aucun privilège avec la Grande-Bretagne n'est mentionné.