Vaccin AstraZeneca : quelles conséquences en France après le rapport de l'Agence européenne du médicament ?

Si les caillots sanguins font désormais partie de la liste des rares effets secondaires, le vaccin AstraZeneca présente néanmoins davantage de bénéfices que de risques. C'est ce qu'ont révélé les experts de l'Agence européenne du médicament (EMA), mercredi 7 avril. Ceux-ci encouragent donc l'utilisation de ce vaccin contre le Covid-19. Il suscite cependant toujours beaucoup de défiance, notamment en France. "Les conséquences de cette annonce seront d'abord psychologiques", analyse Damien Mascret, journaliste santé pour France Télévisions. "Malgré le rapport de l'EMA, il y aura sans doute une réaction de rejet vis-à-vis de ce vaccin." Privilégier Pfizer et Moderna ? L'approche de la France pourrait aussi être modifiée concernant son approvisionnement en doses. "On sait que la stratégie française repose très largement sur les vaccins ARN, à savoir celui de Pfizer et, plus modérément, celui de Moderna, ajoute le médecin. Il faut peut-être s'attendre à un ralentissement de la campagne, mais elle atteindra probablement les objectifs fixés par le président de la République."