Un vaccin ARNm bientôt mis au point contre la maladie de Lyme ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Ixodes ricinus, the castor bean tick, is a chiefly European species of hard-bodied tick.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La technique utilisée dans plusieurs vaccins contre le Covid-19 pourrait également aider à lutter contre la maladie provoquée par les piqûres de tiques.

Une piqûre de tique infectée par la bactérie Borrelia peut avoir de graves conséquences sur la santé. Si la maladie de Lyme n’est pas traitée rapidement, elle peut devenir chronique et s’étendre aux articulations, au cerveau ou au cœur. Mais une piqûre de tique n’est pas toujours facile à repérer et la diversité des symptômes, qui ne sont pas spécifiques, rend le diagnostic difficile à poser. Une équipe de l’université de Yale, aux États-Unis, planche depuis quelque temps sur un vaccin dont les résultats semblent prometteurs.

Le vaccin développé utilise la technologie à ARN messager, celle qui a fait ses preuves contre le coronavirus dans les vaccins Pfizer et Moderna. Dans le détail, les molécules d’ARN messager contiennent 19 protéines présentes dans la salive des arthropodes, ce qui permettrait de préparer le système immunitaire en cas de piqûre de tique.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Attention, la maladie de Lyme est un véritable danger"

50 133 cas de maladie de Lyme en France

De premiers résultats encourageants ont été obtenus sur les cochons d’Inde d’après une étude publiée dans la revue Science Translational Medicine. Sur l’Homme, il permettrait de "détecter rapidement une piqûre de tique, grâce à une rougeur à l’endroit de la piqûre et à des démangeaisons probables​", explique Erol Fikrig, l’auteur principal et infectiologue. Des études supplémentaires doivent prochainement être menées pour confirmer cette hypothèse.

L’université de Yale n’est pas la seule à vouloir développer un vaccin contre la maladie de Lyme. Au mois de juillet, les sociétés Pfizer et Valneva ont annoncé entamer la phase 2 du leur.

En 2019, les autorités sanitaires ont officiellement répertorié 50 133 cas de maladie de Lyme en France métropolitaine, principalement dans le Grand Est, la Bourgogne Franche-Comté, l’Auvergne Rhône-Alpes et la Nouvelle Aquitaine.

VIDÉO - "Les médecins me disaient d'arrêter de me plaindre" : après huit ans de calvaire, Laura, atteinte de la maladie de Lyme, raconte son calvaire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles