Vaccin anti-Covid-19 : la Guinée essaie le Spoutnik V russe

Par Le Point Afrique
·1 min de lecture
La Guinée expérimente depuis mercredi le vaccin russe Spoutnik V (image d'illustration).
La Guinée expérimente depuis mercredi le vaccin russe Spoutnik V (image d'illustration).

En Afrique subsaharienne, l'heure n'est pas encore à la vaccination, mais la Guinée a entamé ce mercredi 30 décembre des séances de vaccination contre le nouveau coronavirus, à titre expérimental, à l'aide du vaccin russe Spoutnik V. Image à l'appui, le ministre de la Défense, Mohamed Diané, scientifique de formation, a été le premier à recevoir le vaccin mis au point par le centre national russe d'épidémiologie et de microbiologie Gamaleïa, a indiqué l'Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS).

Lire aussi Vaccination anti-Covid-19 : pourquoi l'Algérie a choisi le Spoutnik V

Le choix d'une période d'essai

La Guinée a fait le choix de vacciner dans un premier temps un petit nombre de volontaires d'un certain âge, a expliqué à l'Agence France-Presse le chargé de communication de l'ANSS, Sory II Kéira. La Guinée a obtenu 60 doses de vaccin, a-t-il précisé. Après cette phase pilote, les autorités guinéennes décideront d'étendre ou non la vaccination, a-t-il ajouté sans évoquer d'échéance. « L'exemple par le haut », a écrit le ministre de la Défense sur sa page Facebook en regard d'une photo de lui recevant en maillot de corps l'injection dans l'épaule. « En tant que généticien, je fais entièrement confiance au progrès de la recherche et de la science. Nous vaincrons la pandémie, tous ensemble ! » a-t-il ajouté.

Lire aussi Médicaments, vaccins : ces défis que l'Afrique doit relever

L'approvisionnement par le réseau Covax ou par des accords bilatéraux

Le pari est [...] Lire la suite