Vaccin anti-Covid-19 : que faut-il penser de la 3e dose ?

·1 min de lecture

​​La Haute Autorité de santé vient de rendre un avis favorable concernant l'injection d'une troisième dose de vaccin anti-covid-19 chez les personnes de plus de 65 ans. Si l'Agence européenne des médicaments donne son feu vert, une campagne de rappel pourrait avoir lieu cet automne en France, conjointement à la vaccination contre la grippe.

Pourquoi une troisième dose ?

D'où vient cet apparent besoin d'une troisième dose ? Il semblerait que ce soit la situation en Israël qui motive les instances de santé, étant donné l'augmentation du nombre de cas de réinfection malgré une grande partie de la population vaccinée. Pourtant, ces analyses épidémiologiques constituant un argument en faveur de la troisième dose sont loin de faire l'unanimité dans la communauté scientifique, principalement car elles sont truffées de facteurs de confusion.

Pour le professeur Antoine Flahault, épidémiologiste et directeur de l'Institut de Santé Globale, « il semble que le variant Delta n’affecte pas beaucoup l’efficacité vaccinale contre les formes sévères de Covid liées au nouveau variant. Cette très bonne nouvelle nous vient de l’expérience récente israélienne qui estime l’efficacité du vaccin Pfizer-BioNTech au-dessus de 85 % chez les plus de 50 ans et au-dessus de 90 % chez les moins de 50 ans pour prévenir les cas graves conduisant à l’hospitalisation. L’efficacité vis-à-vis de la transmission et des infections bénignes pourrait être un peu abaissée contre le variant Delta ».

Un autre argument revient également, celui de la baisse des anticorps. En effet, dans le paradigme immunologique actuel, l'essentiel de la protection que nous possédons contre un pathogène réside dans notre quantité d'anticorps circulant dans le sang. Mais cet argument se heurte à un problème courant en médecine : la compatibilité entre des marqueurs biologiques et un état clinique.

Les anticorps neutralisants nous confèrent une protection face au virus. © psdesign1, Fotolia
Les anticorps neutralisants nous confèrent une protection face au virus. © psdesign1, Fotolia

Quelles preuves de l'efficacité ?

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles