Vaccin : à quoi ça sert de tirer au sort des citoyens?

·1 min de lecture

L'engagement a été pris le 24 novembre, lors de l'allocution d'Emmanuel Macron aux Français : "Un comité scientifique sera chargé du suivi de la vaccination. Un collectif de citoyens sera aussi mis en place pour associer plus largement la population." Ce processus de tirage au sort a commencé ce lundi, comme l'annonçait le JDD dans son édition de la veille, avec le début de la sélection de 35 personnes choisies selon des critères d'âge, de genre, de région, de niveau de diplôme, de catégorie socioprofessionnelle et de type d'habitation. Et en tenant compte de leur position à l'égard de la campagne de vaccination en France, puisque l'objectif fixé par le Conseil économique, social et environnemental (Cese), qui héberge ces travaux, est d'avoir une diversité d'avis sur le sujet, favorables ou non.

Lire aussi - INFO JDD. Suivi de la campagne vaccinale : le tirage au sort du collectif citoyen voulu par ­Macron commence lundi

L'initiative est critiquée ou moquée par des élus de tous bords depuis dimanche. Du PCF ("Pourquoi pas une balle au prisonnier?", s'est interrogé le député Stéphane Peu) au RN ("Ce gouvernement est un gag permanent", a déploré le vice-président Steeve Briois) en passant par des élus LR, de l'UDI ("Les gagnants de l'Euromillion représentent-ils donc la France?", selon son président Jean-Christophe Lagarde), du PS ("Il y a ensuite une course en sac pour n’en garder que dix?", s'est amusé le député Boris Vallaud) ou des proches de Jean-Luc Mélenchon.

L'exercice ...


Lire la suite sur LeJDD