Les non-vaccinés de retour d'Espagne et du Portugal devront avoir un test de moins de 24h

·2 min de lecture

Dès ce week-end, les Français non-vaccinés qui reviennent d'Espagne ou du Portugal devront présenter un test négatif de moins de 24h.

FRONTIÈRES - C’est une nouvelle contrainte liée à la crise sanitaire. Les Français non vaccinés qui reviennent d’Espagne ou du Portugal devront présenter un test de moins de 24 heures - contre 72h auparavant - pour revenir dans l’hexagone, a assuré ce jeudi 15 juillet le secrétaire d’État chargé des Affaires européennes Clément Beaune.

“Pour l’Espagne et le Portugal, on peut y aller notamment quand on est vaccinés, mais il y aura, pour ceux qui ne sont pas vaccinés, quand ils reviennent de ces pays, et parce que la situation y est difficile, un test de moins de 24h à faire, a-t-il déclaré au micro de franceinfo.

Le secrétaire d’État a toutefois déclaré qu’un isolement ne sera pas obligatoire une fois de retour en France. La mesure devrait entrer en vigueur le week-end du 17 et 18 juillet.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Des taux d’incidence élevés

Il y a quelques jours sur France 2, le secrétaire d’État avait pourtant fortement déconseillé aux Français de venir passer leurs vacances en Espagne. “Pour ceux qui n’ont pas encore réservé leurs vacances, évitez l’Espagne, le Portugal dans vos destinations”, avait-il ainsi assuré. 

Un message a ensuite tempéré par le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, qui avait simplement appelé les Français à se faire vacciner avant de traverser les Pyrénées. 

Malgré des taux d’incidence pouvant dépasser 1.000 chez les jeunes dans ces pays, en Catalogne, par exemple, le gouvernement ne souhaite en effet pas en interdire l’accès, avait également rappelé Gabriel Attal.

“Il n’est pas question d’interdire aux Français d’aller en vacances en Espagne ou au Portugal, avait ainsi assuré le porte-parole du gouvernement le 13 juillet dernier. Il y a une vigilance demandée, mais il n’est pas prévu de passer ces pays dans une autre catégorie”, a-t-il assuré.

L’Espagne et le Portugal sont confrontés depuis quelques semaines à une nouvelle vague d’infections au Covid-19. Dans le premier, le taux d’incidence a explosé avec 436 cas pour 100.000 habitants sur les 14 derniers jours, selon les chiffres officiels publiés en début de semaine.

À voir également sur Le HuffPost : Covid-19: le discours d’Emmanuel Macron avec ses annonces du 12 juillet dans son intégralité

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Ce contenu peut également vous intéresser :

undefined

undefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles