Vacances : le trafic saturé, 1 100 kilomètres de bouchons à midi

·1 min de lecture
La circulation routière est dense, ce samedi 10 juillet, à l’occasion du premier week-end des vacances scolaires.
La circulation routière est dense, ce samedi 10 juillet, à l’occasion du premier week-end des vacances scolaires.

La circulation routière est dense, ce samedi 10 juillet, à l?occasion du premier week-end des vacances scolaires. La journée a été classée rouge par Bison futé, et peu après midi, le pic des ralentissements avait atteint 1 138 kilomètres, d?après une courbe actualisée en temps réel, proposée sur le site internet de l?organisme d?information routière. « La circulation sera dense sur la plupart des grands itinéraires en direction du Sud et des régions côtières », avait déjà mis en garde Bison futé, dans le courant de la semaine.

Les axes les plus encombrés, avec plus de 160 kilomètres de ralentissements chacun et des temps de trajet à rallonge, sont l?autoroute A7 dans la vallée du Rhône et l?A10 qui permet de rejoindre le Sud-Ouest depuis la région parisienne ; il faut ainsi près de trois heures de plus qu?à l?ordinaire pour rallier Bordeaux.

À LIRE AUSSIParis : la circulation limitée à 30 km/h dès la fin août

D?importants ralentissements enregistrés

Les automobilistes doivent aussi s?armer de patience sur l?A61 entre Narbonne et Toulouse, sur l?A75 qui relie l?Auvergne à la Méditerranée, sur l?A71 entre Orléans et Clermont-Ferrand, sur l?A9 entre Orange (Vaucluse) et la frontière espagnole, ainsi que sur l?A8 en direction de la Côte d?Azur.

Les départs en vacances provoquent aussi d?importants ralentissements au sortir des grandes agglomérations, en particulier au péage de Saint-Arnoult-en-Yvelines au sud de Paris, ou en direction du péage de Vienne (Isère) au [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles