Vacances : de nombreux départs de dernière minute dans les gares

Dans une gare parisienne, ce vendredi 12 février marque l’heure du départ en vacances, souvent à la dernière minute. "On avait prévu très à l’avance, on a annulé, et on a décidé il y a quelques jours de partir malgré tout", confie une voyageuse, tandis qu’un autre estime qu’il est "important de pouvoir partir, quand bien même on ne fait pas les mêmes activités que d’habitude". Parmi les destinations la plus prisée, la Bretagne et le Loire-Atlantique, le Jura ou encore les Vosges. En stations, le taux d’occupation des hôtels y est quasi-identique à 2020, pour la même période : "88% de remplissage sur les trois prochaines semaines" pour le moment, indique Bruno Poizat, directeur de l’office de tourisme des Hautes-Vosges. Départs sans encombre sur les routes Sur les routes, les trajets se passent plutôt bien. "Un dispositif d’ampleur est déployé ce soir sur toute l’Ile-de-France, 800 policiers et gendarmes (…). Pour l’instant aucune verbalisation, les vacanciers semblent avoir pris leurs dispositions pour respecter le couvre-feu", indique Julie Vitaline, journaliste France Télévisions, en direct de la Porte d’Orléans à Paris. Petit problème en gare en revanche, au départ de Paris "tous les trains entre Paris et La Rochelle sont annulés jusqu’à demain 13 heures" en raison du verglas, explique de son côté le journaliste Gaspard de Florival, en duplex depuis la gare Montparnasse (Paris).