Vacances. L’humeur en berne des Britanniques face aux nouvelles restrictions imposées par la France

·1 min de lecture

Le durcissement des conditions d’entrée des personnes venant du Royaume-Uni en France porte un coup au moral des Britanniques, à en croire la presse d’outre-Manche. Mais ils ne sont pas les seuls à s’inquiéter à l’annonce des nouvelles restrictions.

C’est une douche froide pour les Britanniques aspirant à quitter leur île direction le sud. Mercredi 26 mai, la France a annoncé de nouvelles restrictions pour les voyageurs en provenance d’outre-Manche : à partir du 31 mai, il faudra justifier d’un motif impérieux, présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de quarante-huit heures, et se soumettre à une quarantaine obligatoire de sept jours pour entrer sur le territoire. En cause : la propagation du variant indien du Covid-19 au Royaume-Uni, dont l’Hexagone souhaite se protéger. Le pays rejoint ainsi la quinzaine d’autres États faisant l’objet de restrictions plus dures.

Après cette annonce, le moral est en berne outre-Manche. “Les projets de vacances de milliers de Britanniques ont tout à coup du plomb dans l’aile”, rapporte The Times ce 27 mai. A priori, rejoindre sa résidence secondaire en France ne fera pas partie des motifs impérieux. Mais, selon le quotidien de Londres, il n’y a pas que les Britanniques qui subiront les conséquences des nouvelles dispositions. “Cette décision porte un coup très dur au secteur touristique [français], alors même que pour la réouverture du 9 juin il comptait sur l’arrivée des Britanniques, son plus grand réservoir de vacanciers, ainsi que sur les voyageurs venus de la plupart des pays hors UE.”

Autre secteur inquiet : le monde du cinéma, souligne le Hollywood Reporter. “Douche froide pour le secteur cinématographique britannique, qui prévoyait de participer au

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles