Vacances : les gîtes ont la côte

La famille Lustig fait une nouvelle expérience : rester en France pour les vacances de la Toussaint. Les Alsaciens sont habitués à partir au soleil pendant cette période. Leur choix s’est porté sur une location sur le bassin d’Arcachon (Gironde), bien loin de leurs habitudes à l’hôtel. Les critères de la famille ont évolué avec la crise sanitaire. "Il n’y a pas de partie commune comme dans un hôtel où il pourrait y avoir des virus qui traînent sur des surfaces", décrit Denis Lustig. Les réservations restent stables dans les gîtes Les réservations en gîte restent stables par rapport à l’année dernière, entre -5 et +5%, selon les régions alors que la chute est de 50% dans les hôtels. Dans un établissement bordelais, la chute est encore plus importante. Tout a été pensé pour dissiper l’inquiétude des clients. Les efforts ne portent pourtant toujours pas leurs fruits.