Vacances de février: les centres de loisirs dans les écoles resteront ouverts

Ambre Lepoivre
·3 min de lecture
Des enfants dans une cour d'école parisienne, en octobre 2014. (photo d'illustration) - Thomas Samson - AFP
Des enfants dans une cour d'école parisienne, en octobre 2014. (photo d'illustration) - Thomas Samson - AFP

Suspendus aux annonces de dernière minute du gouvernement vendredi dernier, de nombreux parents ont été soulagés en apprenant que le reconfinement n'était pas à l'ordre du jour, pas plus que la fermeture des écoles. Les établissements marqueront toutefois un temps d'arrêt à partir de ce vendredi 5 février pour les habitants de la zone A, premiers à être concernés par les vacances d'hiver.

"Même format qu'aux vacances de Noël"

Mais là encore, le Covid-19 ne devrait pas modifier les plans des parents qui comptaient inscrire leurs enfants dans les centres de loisirs implantés dans les écoles. Malgré la situation sanitaire et l'apparition de variants plus contagieux, les centres resteront ouverts durant les vacances de février, sauf envolée des indicateurs, indique à BFMTV le service de communication du ministère en charge de la jeunesse et des sports.

"On garde un format similaire à celui des vacances de Noël à la seule différence que, cette fois-ci, les activités sportives en intérieur sont suspendues depuis le 16 janvier", nous précise-t-on.

Les mineurs seront donc accueillis tous les jours pour des activités sportives en plein air et des animations en intérieur compatibles avec le protocole sanitaire actualisé le 17 décembre dernier.

Respect du protocole sanitaire

Ce texte ne restreint pas le nombre total d'enfants réunis dans un même centre de loisirs, en revanche "nous nous efforçons d'éviter le brassage d'élèves de différentes écoles au sein d'un même centre", souligne le ministère. Par ailleurs, le protocole sanitaire invite les parents à prendre la température de leur enfant systématiquement avant de le déposer au centre de loisirs.

"En cas de fièvre (38,0°C ou plus) ou en cas d’apparition de symptômes évoquant le Covid-19 chez le mineur ou un membre de son foyer, celui-ci ne doit pas prendre part à l’accueil et ne pourra y être accueilli", est-il précisé.

Les personnels en charge des enfants doivent également être équipés de thermomètres pour pouvoir mesurer la température en cas de symptômes. Une fois sur place, les gestes barrières, les mesures de distanciation et le port du masque doivent être respectés, y compris durant les activités.

Nettoyage et désinfection

L’organisateur doit veiller au "nettoyage des sols et des grandes surfaces (...) au minimum une fois par jour" ainsi qu'à une désinfection des surfaces "les plus fréquemment touchées par les mineurs et personnels dans les salles, ateliers et autres espaces communs (comme les poignées de portes)". De même, les tables du réfectoire doivent être nettoyées et désinfectées après chaque service.

Le protocole sanitaire met également l'accent sur le lavage des mains, "essentiel" pour limiter les risques de contamination. "Il consiste à laver à l’eau et au savon toutes les parties des mains pendant 30 secondes (...) À défaut, l’utilisation d’une solution hydroalcoolique peut être envisagée. Elle se fait sous l’étroite surveillance d’un adulte pour les mineurs de moins de onze ans".

Cet accueil, qui soulagera les parents dans l'impossibilité de poser des congés en même temps que les vacances scolaires, reste néanmoins suspendu à l'évolution de l'épidémie de Covid-19. Un regain exponentiel pourrait entraîner la fermeture précipitée de ces centres.

Article original publié sur BFMTV.com