Vacances à l’étranger : quelles précautions prendre pour être bien couvert en cas de problème de santé ?

·3 min de lecture
Vacances à l’étranger : quelles précautions prendre pour être bien couvert en cas de problème de santé ?

Selon que vous voyagez en Europe ou ailleurs dans le monde, les dispositions à prendre ne sont pas tout à fait les mêmes.

Avec le déconfinement, la levée progressive des mesures et la décrue de la pandémie, les Français peuvent être tentés de franchir les frontières de l’Hexagone cet été. Après une saison estivale cataclysmique en 2020, la Grèce, l’Espagne et l’Italie, pour ne citer qu’eux, ont fait le nécessaire pour rassurer les touristes et proposer des vacances sereines.

La CEAM, l’indispensable sésame

Que vous partiez deux jours ou plusieurs semaines en Europe, la carte européenne d'assurance maladie (CEAM) est LE document qu’il ne faut en aucun cas oublier. Avec elle, vous gagnez en tranquillité et bénéficiez d'une prise en charge pour les soins de santé survenus à l'occasion de séjours temporaires dans l'Union européenne mais aussi en Norvège, au Liechtenstein, en Islande, en Suisse et au Royaume-Uni. 

À LIRE AUSSI >> Vacances : attention à ces 3 arnaques très fréquentes l’été

Pour l’obtenir - elle est gratuite -, pensez à faire la demande au minimum trois semaines avant votre départ sur le site de l’Assurance Maladie. Attention, la CEAM est nominative et individuelle. Chaque membre de la famille, y compris les mineurs de moins de 16 ans, doit avoir la sienne. En cas d'urgence, un certificat provisoire de remplacement, valable trois mois, est délivré.

Munis de cette carte, vous pourrez bénéficier des mêmes soins que les habitants du pays dans lequel vous passez vos vacances. En cas de pépin sur place, vous pourrez demander le remboursement des frais avancés auprès de l'institution d'assurance maladie compétente. Autre possibilité : attendre d'être rentré en France. Dans ce cas, vous devrez présenter tous les justificatifs de soins à votre organisme d'assurance maladie, accompagnés du formulaire Cerfa n°12267. Grâce à ce système, souscrire une assurance voyage spécifique pour un séjour sur le Vieux Continent n’est pas forcément nécessaire.

VIDÉO - Quelles sont les villes les moins stressantes au monde en 2021 ?

53 000 euros pour une nuit à Miami !

En revanche, cette démarche est plus que conseillée pour un voyage dans un pays hors Communauté européenne dépourvu de bonnes infrastructures médicales et où les frais de santé sont très élevés. 

>> Inscrivez-vous à notre newsletter "Yahoo Pour Vous" pour recevoir toutes les infos utiles pour votre quotidien

Aux États-Unis, une simple visite chez le médecin vous coûtera au minimum 100 dollars. Une rage de dent ? Vous ne trouverez aucun dentiste à moins de 350 dollars. Et dans le cas d’une hospitalisation, la facture peut très rapidement se chiffrer en dizaines de milliers de dollars. À Miami, chaque patient qui passe par les urgences doit débourser 53 000 euros ! Certains établissements de santé américains vont jusqu’à vérifier la solvabilité des patients avant d’accepter de les soigner, sauf danger de mort imminent.

Même si votre carte bancaire intègre une assurance voyage, son plafond se révèlera souvent insuffisant, surtout outre-Atlantique. Dans ce contexte, il convient de comparer les offres de plusieurs organismes pour faire le meilleur choix. Accordez une attention particulière aux clauses du contrat et privilégiez un assureur qui possède des bureaux aux États-Unis ou une plateforme de contact accessible 24h/24h en cas de problème. 

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles