Les vacances des députés vont durer plus longtemps que d'habitude

L'Assemblée nationale durant les questions au gouvernement, le 19 juillet 2022. (Photo by Christophe ARCHAMBAULT / AFP)
L'Assemblée nationale durant les questions au gouvernement, le 19 juillet 2022. (Photo by Christophe ARCHAMBAULT / AFP)

Pour le gouvernement, il s'agit de prendre le temps de trouver des "consensus avec les oppositions", alors qu'Emmanuel Macron a perdu sa majorité absolue à l'Assemblée.

POLITIQUE - Les travaux dans les hémicycles de l’Assemblée nationale et du Sénat ne reprendront que le 3 octobre, un calendrier “qui s’inscrit dans la nouvelle méthode de compromis et de dialogue voulu par le président de la République et la Première ministre”, a annoncé le ministre des Relations avec le Parlement Franck Riester, ce mardi 26 juillet.

Ainsi, il n’y aura pas de session extraordinaire en septembre, “ce qui est inédit depuis vingt ans”, a précisé le ministre au cours de la Conférence des présidents, selon les informations de BFMTV et l’AFP. Cela correspond aussi à la volonté de la présidente de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet (LREM), qui veut pouvoir travailler les textes de loi en amont afin de trouver des consensus avec les oppositions.

La session en cours actuellement est la première depuis les législatives, à l’issue desquelles le gouvernement a été privé de majorité absolue, ce qui ralentit voire perturbe les débats, qui s’avèrent particulièrement houleux. Plusieurs amendements aux textes sur le pouvoir d’achat ont ainsi été adoptés contre la volonté du gouvernement.

Pour les ministres, des vacances pas trop loin

La session extraordinaire de cet été devrait donc se terminer le 7 août. Des séances de questions au gouvernement doivent notamment se tenir jusqu’à la fin des travaux estivaux. D’ici là, les ministres sont priés de “participer aux travaux” jusqu’à la fin de la session parlementaire, a recommandé Élisabeth Borne dans une circulaire au gouvernement datée de vendredi.

La même circulaire indique, en outre, que le dernier Conseil des ministres avant la pause estivale aura lieu vendredi 29 juillet, et le premier de la rentrée se tiendra le 24 août.

Entre la fin de la session et le 24 août, les ministres “qui souhaitent s’absenter devront choisir une destination compatible avec l’exercice de leurs responsabilités”, souligne la circulaire établie par le Secrétariat général du gouvernement (SGG), qui dépend de Matignon.

Pendant leur absence, les ministres devront communiquer leurs dates, leur adresse et leurs coordonnées téléphoniques et électroniques “qui permettent de les joindre en cas de nécessité”, ainsi que les noms, qualités et coordonnées des personnes chargées de la permanence au ministère.

Le premier projet de loi au menu de la rentrée portera sur la prolongation des règles de l’assurance chômage, qui expirent le 31 octobre.

VIDÉO - Le retour de Damien Abad à l'Assemblée nationale embarrasse ses anciens collègues des Républicains

undefinedundefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles