Vacances : des centres de loisirs ouverts pour permettre aux enfants de s'évader

Les vacances de printemps ont débuté pour tous les élèves de toutes les zones, en plein confinement. Comme tous les enfants n'ont pas droit aux centres de loisirs, la mairie de Chanteloup-les-Vignes (Yvelines) a installé des tentes pour des occupations en plein air, comme des jeux d'adresse et de société. Cinq enfants maximum peuvent participer à chaque atelier. Des activités essentielles Dans le quartier de Noé-Feucherets, à 30 minutes de Paris, la moitié des habitants ont moins de 25 ans. Leur proposer des activités est essentiel pour Ibrahima Diop, éducateur sportif : "Ça leur permet de pouvoir s'évader un peu, éviter qu'ils ne fassent rien, ou qu'ils dépriment". Des jeunes de Suresnes (Hauts-de-Seine) apprécient le dispositif. "S'il n'y avait pas eu cette activité-là, c'est un cercle vicieux, c'est tout le temps la même chose, on reste chez nous, on ne fait rien de spécial", confie une jeune fille.