Vacances au frais, en été : pourquoi la “coolcation” séduit de plus en plus de touristes ?

Depuis toujours, l’été rime avec soleil, plage et farniente. Pourtant, depuis quelques mois, la tendance commence à s’inverser. A cause de la multiplication des épisodes de canicule, les touristes se tournent plutôt vers des destinations moins chaudes. Fini les îles grecques, l’Espagne ou encore l’Italie sous 38°C, la tendance est aux villes nordiques comme la Suède ou même la Norvège. C’est ce qu’on appelle la “coolcation”.

“Coolcation” est la contraction de “cool” qui veut dire frais en anglais et “cation”, diminutif de “vacation”, qui signifie vacances en français. Ainsi, cela donne des vacances au frais. Alors, concrètement, en coolcation les touristes fuient les pays très chauds pendant l’été et se rendent plutôt dans des destinations fraîches pour leurs vacances, comme la Nouvelle-Zélande, l’Islande ou encore la Laponie. Ce phénomène ne fait, d’ailleurs, que s’accroître avec le temps, rapporte la journaliste Kalpana Sunder dans le média Nikkei Asia. En effet, Google trends a enregistré une augmentation de 100% de la recherche de l’expression “vacances plus fraîches” entre mai 2023 et mai 2024 et cela se confirme également auprès des agences de voyages.Selon un communiqué de Booking.com, les voyageurs sont de plus en plus en quête de “climats plus frais pour se ressourcer et se rafraîchir”. Par conséquent, près de la moitié des touristes interrogés (55 %) envisage d’échapper aux fortes chaleurs locales. De son côté, la Norvège voit aussi le nombre de ses nuitées augmenter (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quelle est la pièce de théâtre jouée depuis le plus longtemps sans interruption ?
Nos astuces efficaces pour empêcher les fruits de pourrir trop vite
Qu'est-ce que l'effet de halo, ce biais cognitif qui enjolive notre perception ?
À quoi serviront les taxis-volants pendant les JO de Paris ?
"To The Moon" : les États-Unis ont-ils vraiment préparé un faux alunissage d'Apollo 11 en plan B ?