Vacances : attention aux fausses annonces de location sur internet

Des escroqueries se cachent parfois derrière les photos paradisiaques d’annonces postées sur des sites de locations entre particuliers. Il y a deux ans, Florence Maé a réservé une maison avec des amis dans les Landes. Après un virement de 4 800 euros sur un numéro de compte, plus de réponse du propriétaire. Le service après-vente lui révèle qu’elle a été victime d’une arnaque. Des dizaines de Français ont été victimes de ces arnaques aux fausses annonces. Abritel Homeaway attaqué en justice Les escrocs n’ont toujours pas été identifiés, mais 80 requérants ont décidé d’attaquer en justice la plateforme en ligne Abritel Homeaway, sur laquelle elles ont été publiées. Ils réclament le remboursement du préjudice subi, plus de 500 000 euros. La plateforme récuse toute responsabilité. L’été dernier pourtant, Airbnb a été reconnu responsable des fausses annonces postées sur son site. Si une annonce vous paraît louche, en raison de son rapport qualité prix ou de ses photos trop belles pour être vraies, la journaliste Emmanuelle Lagarde conseille de copier-coller le texte de l’annonce dans un moteur de recherche, pour savoir si celle-ci a été publiée à l’identique sur plusieurs sites. “Il faut uniquement communiquer via la messagerie interne du site que vous utilisez” et également réaliser ses paiements par voie sécurisée, conseille-t-elle sur le plateau du 19/20 de France 3.