Vacances des agriculteurs : "Je lui laisse toutes les consignes", raconte Sylvie avant l'arrivée de sa remplaçante à la ferme

Ariane Griessel

Il en est fini le temps où les agriculteurs ne pouvaient pas partir en vacances. Pour assurer leur remplacement, il existe désormais des services spécifiques. Sylvie Crétois s'apprête à prendre cette semaine une semaine de congés. Cette éleveuse de veaux, vaches et taurillons, installée à Martigné sur Mayenne, fait appel au Service de remplacement, une association dont elle est adhérente. "Je fais une demande et ils délèguent quelqu'un pour venir sur mon exploitation", explique-t-elle.

La personne qui la remplacera va venir faire une pré-visite "pour connaître toutes les consignes", comme le calendrier des possibles vélages. En plus, dans la salle de traite, l'éleveuse mayennaise a affiché les numéros de téléphone utiles et le mode d'emploi du robot de traite.

Un agriculteur parrain, appelé en cas de problème

En arrivant dans les fermes, Héléna Decherf, la remplaçante de Sylvie Crétois, demande toujours le nombre de vaches dont elle aura la charge et la localisation des compteurs d'eau et d'électricité, "c'est la principale question". Cette jeune femme de 28 ans, qui n'en est pas à sa première expérience, explique que "l'agriculteur laisse toujours [le contact d'un] parrain ou d'un référent, un agriculteur d'à-côté ou un copain". "Si un vélage se passe mal par exemple, je fais appel à lui pour qu'il vienne m'aider assez vite", ajoute-t-elle.

Héléna Decherf a décidé d'enchaîner les contrats de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi