Comment va s'organiser le procès des attentats du 13-Novembre ?

·1 min de lecture

C'est un procès hors norme qui s'ouvrira mercredi à la cour d'assises spécialement composée de Paris. Salah Abdeslam, le seul membre encore vivant du commando responsable des attentats du 13 novembre 2015, et 19 autres hommes soupçonnés d'être impliqués dans la préparation de cet attentat jihadiste qui a fait 130 morts et 350 blessés, vont être jugés pendant neuf mois. Une audience attendue, qui a nécessité deux ans de préparation.

1.800 parties civiles

Si celle-ci doit durer a priori au moins jusqu'à mai 2022, c'est parce qu'il y a plus de 1.800 parties civiles constituées, dont 300 prévoient de témoigner à la barre. Rien que cela pourrait prendre un peu plus d'un mois. Mais Jean-Michel Hayat, premier président de la cour d'appel de Paris, salue aujourd'hui "le dialogue" qui s'est instauré "avec des associations d'aide aux victimes". "Tout le monde a été, si je puis dire, autour de la table et j'ai l'impression que tout le monde a compris l'enjeu majeur" que représentait le procès, explique-t-il à Europe 1.

 

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici

Au total, la préparation du procès aura pris deux ans et nécessité, notamment, la construction d'une salle spéciale de 550 places dans l'ancien palais de justice à Paris. En outre, le procès sera retransmis dans une quinzaine de salles. Un dispositif totalement inédit en France.

"L'image d'une justice à la hauteur de l'enjeu"

Ce sera également la deuxième fois qu'un procès pour terrorisme sera filmé pour ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles