«On va redoubler de vigilance» : les usagers des trottinettes électriques à l'aube de la verbalisation

La Ville de Paris va-t-elle interdire la trottinette électrique en libre-service ? Le nombre d'accidents en hausse pousse la municipalité à réfléchir à cette éventualité. Pour l'instant, la mairie a décidé de simplement serrer la vis aux opérateurs avec de nouvelles règles. À compter de la semaine prochaine, les 15.000 trottinettes en libre-service devront être immatriculées progressivement. Une idée pour faciliter la verbalisation des fous du guidon. Kenza et Agnès roulent toutes les deux sur la même trottinette. Elles grillent un feu rouge et se garent un peu plus loin, dans une rue piétonne. "On n'applique pas trop le code de la route, on pense que nous sommes prioritaires", estime Kenza au micro d'Europe 1.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Quand elles apprennent qu'elles pourraient bientôt être verbalisées, voire bloquées par l'application pour non-respect du code de la route, leur discours change. "Si l'on sait qu'on va être verbalisé et que les mesures vont être renforcées, alors oui, on va faire plus attention", admettent-elles. Respecter le code de la route ne semble pas être le fort des usagers de trottinettes . William est le premier à le reconnaître : "Ça peut arriver qu'on passe parfois aux feux rouges. Il y a, à mon sens, beaucoup d'infractions, c'est quand on a la sanction qu'on plus attention."

>> LIRE AUSSI - La trottinette à Paris, la fausse bonne idée écologique

Une sanction pour "plus fair...


Lire la suite sur Europe1