"Il va prendre comme une traînée de poudre" : l'épineuse détection du variant anglais du Covid-19

·2 min de lecture

Seule une quinzaine de cas du variant anglais du Covid-19 ont pour l'instant été détectés en France. Mais ce chiffre pourrait masquer une propagation déjà enclenchée sur le territoire, alors que notre capacité de détection du mutant est bien inférieure à celle du Royaume-Uni.

Après l'espoir des premiers vaccins, bientôt la douche froide ? Nettement plus contagieux, le variant du Covid-19 découvert au Royaume-Uni pourrait rendre encore plus difficile la maîtrise de l'épidémie, en attendant l'immunisation d'une majorité de Français. Alors que des contrôles ont été mis en place sur les voyageurs revenant d'outre-Manche, seule une quinzaine de cas ont pour l'instant été repérés dans l'Hexagone. Mais ce chiffre pourrait n'être que la face visible d'une diffusion déjà hors de contrôle, alors que notre capacité de détection est très inférieure à celle de nos voisins britanniques.Interrogé sur RTL ce mardi 5 janvier, Olivier Véran a rapporté "une quinzaine de cas suspectés ou avérés" du mutant en France. "Donc il ne circule pas massivement", a affirmé le ministre de la santé, tout en indiquant que "c'est un variant qui nous inquiète et pour lequel nous déployons des moyens analytiques et logistiques très importants". Tandis que des mesures sont en place pour éviter que de nouveaux cas n'arrivent d'outre-Manche, a rappelé le membre de l'exécutif : "Toutes les personnes qui rentrent en France en provenance d'Angleterre (...) doivent présenter le résultat d'un test négatif, et...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Covid-19 : Moderna, deuxième vaccin à ARN autorisé par l’Agence européenne du médicament Covid-19 : à quoi sert Alain Fischer, le discret "Monsieur vaccin" ?Vaccins, masques, confinement... Les 9 revirements du gouvernement sur le Covid-19Covid-19 : des départements ruraux en tête de la saturation dans les hôpitauxVaccins contre le Covid-19 : les laboratoires du complotisme