Que va présenter la France à l'exposition universelle de Dubaï ?

·1 min de lecture

Une immersion virtuelle dans Notre-Dame de Paris, l'encyclopédie de Diderot, un bateau-musée ou un dirigeable du futur, une exposition virtuelle sous la banquise… Transports, architecture, arts, ou encore écologie cohabiteront à l'automne au pavillon français de l'exposition universelle de Dubaï. Les contours de pavillon ont été présentées lundi en visioconférence par Erik Linquier, son commissaire général, qui a livré plusieurs précisions lundi soir dans l'interview éco sur Europe 1. 

>> Retrouvez l'Interview éco d'Emmanuel Duteil en replay et en podcast ici

Un pavillon à l'image de l'Histoire de France

Sous le nom, "Lumière, lumières", le patrimoine, l'art et l'innovation technologique articuleront leurs facettes dans un pavillon "éco-responsable" de 55 mètres de large, 20 mètres de haut et 63 mètres de profondeur. "On va jouer sur les deux termes. Les lumières, c'est pour l'histoire, c'est le ciel. C'est aussi le siècle des Lumières. La lumière elle, incarne de manière très symbolique le progrès qui est devant nous", explique Erik Linquier, commissaire de la France pour l'exposition universelle de Dubaï. 

L'exposition, reportée l'an dernier en raison du Covid-19, est prévue du 1er octobre 2021 au 31 mars 2022, avec la participation de 190 pays. Elle a pour thème la ville intelligente et durable avec pour slogan "Connecter les esprits, construire le futur". 

Cinq expositions immersives dans le pavillon 

Symbolisant la conjonction des "lumières" du présent et du passé, l...


Lire la suite sur Europe1