"On va le payer au déconfinement" : le pessimisme d'Olivier Marchal, star des "Rivières pourpres"

·1 min de lecture

Avant de connaître les plateaux de tournage, Olivier Marchal était inspecteur de police. À l'occasion du lancement de la troisième saison de la série Les rivières pourpres, diffusée ce lundi 8 mars sur France 2, celui qui est devenu comédien a accordé une interview à nos confrères du Courrier Picard, au cours de laquelle il s'est exprimé sur la violence de la société. Il a regretté que certains citoyens entretiennent un sentiment de haine envers la police : "En France, on aime bien bouffer du flic. Il y a des histoires peu reluisantes, mais il faut éviter l'amalgame. Il y a 1% de cons comme chez les acteurs", a-t-il analysé. Et de déplorer : "Les politiques les nient, les gens les injurient (...) Il y a de plus en plus de violences et on va le payer au déconfinement." Olivier Marchal s'est en effet montré "pessimiste" quant à l'avenir : "Ce sera encore pire qu'avant", a-t-il prévenu.

Évoquant la violence accrue au sein de la société actuelle, le comédien est revenu sur le tragique assassinat de Samuel Paty, survenu en octobre 2020, dans la commune de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) : "Il y a un grand problème de respect des lois et de la démocratie en France", a expliqué Olivier Marchal dans les colonnes du Courrier Picard. "On vit quand même dans un pays où on coupe la tête à un prof", a-t-il souligné, horrifié.

Ce dernier, qui est aussi père de famille, s'inquiète aussi pour ses quatre enfants : "Je suis doublement terrifié et angoissé pour mes mômes", a confié celui qui (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Le prince Harry "très triste" : pourquoi la Reine l'a déçu
Meghan Markle et Harry : leur mariage secret, le pied de nez de trop à la couronne ?
Découvrez le point commun de Olivier Véran et Rachida Dati
"La droite a signé son arrêt de mort..." : un ministre d'Emmanuel Macron analyse la chute des Républicains
VIDÉO - Face à Laurent Delahousse, Camille Lellouche très émue au sujet des violences faites aux femmes