«Il va ostensiblement aggraver la situation, c’est un crime»

Libération.fr

Nicolas Hulot accuse Donald Trump d’écocide puisque «sciemment, il détruit tout ce qui est nécessaire à la survie de l’humanité». Un terme qui, espère l’écologiste, sera un jour reconnu au niveau international.

Mercredi, en réaction à la décision du président américain de mettre fin au Clean Power Plan de Barack Obama, Nicolas Hulot a lancé sur Twitter : «Ce que fait Donald Trump contre le climat sera sanctionné par l’histoire comme crime contre l’humanité.» L’ancien envoyé spécial de François Hollande «pour la protection de la planète» détaille pour Libération les raisons de cette accusation.

«C’est un cri de colère, de détresse et de terreur. De telles décisions nous font réaliser qu’à la tête d’un des Etats les plus puissants du monde, il y a un personnage hybride, entre Dr Folamour et Frankenstein, qui peut créer la petite étincelle pour achever de mettre le feu aux poudres sur la planète. La politique climaticide de Donald Trump correspond à la définition, qui n’est pas encore reconnue au niveau international [lire ci-dessous, ndlr], de ce qu’on appelle l’écocide [crime contre le vivant]. Sciemment, il participe à détruire tout ce qui est nécessaire à la survie de l’humanité. Je ne force pas le trait. Les scientifiques qui étudient la réalité climatique disent qu’on est déjà sur le fil du rasoir, au bord de la rupture physique et psychique dans le monde. Il en faudrait peu pour basculer du bon côté, mais il en faut surtout très peu pour qu’on bascule du mauvais.

«La COP 21, à Paris, était certes un pas important sur un plan diplomatique. Mais il était largement insuffisant et il fallait le dynamiser. Or Trump fait tout l’inverse. Ses décisions sont un doigt d’honneur à toutes les victimes du changement climatique et aux pays, comme l’Inde ou la Chine, qui se sont engagés dans ce combat. Or il faut rappeler que les pays industrialisés, au premier rang desquels les Etats-Unis, sont historiquement responsables de la crise climatique. Non seulement Trump n’assume pas (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Donald Trump, ennemi climatique numéro 1
Trump peut-il être attaqué en justice ?
Suicidaire
La Chine, nouvelle place verte
Solaire : l’Inde, un pays COP-modèle

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages