«On va devoir fermer»: à l'approche des JO, les commerçants parisiens plus inquiets qu'à la fête

Le début des Jeux olympiques de Paris commencent dans 15 jours, le 26 juillet 2024. Et partout dans Paris, on se prépare. Les ouvriers sont à pied d'œuvre pour monter les dernières installations sportives mais cela ne ravit pas tout le monde, à commencer par les commerçants de l'île de la Cité.

D’un côté, la cathédrale Notre-Dame, de l’autre la Sainte-Chapelle. Les visiteurs de la capitale française le savent, l’île de la Cité, en plein cœur du Paris historique, est le cœur battant du tourisme pour la ville. Mais à l’approche des Jeux olympiques, les ruelles pavées se transforment en véritable chantier à ciel ouvert, le son des joueurs d’accordéon est peu à peu recouvert par d’incessants bruits de chantier. Ici et là, on croise pêlemêle des barrières ou de grandes installations en métal.

C’est un désenchantement

Toute cette agitation n’est clairement pas bonne pour le tourisme. « On a du mal à placer nos clients sur la terrasse, souffle Laurent, qui travaille dans un café de l’île de la Cité, on ne va pas les installer devant une barrière ! ». Depuis plusieurs jours, une pompe à eau a même été installée sur la terrasse de son établissement pour permettre d’y installer des toilettes éphémères. « Ce n’est tout simplement pas acceptable pour les touristes qui viennent découvrir Paris et la beauté de la capitale », confie-t-il.


Lire la suite sur RFI