Comment va se dérouler le défilé militaire du 14-Juillet?

Emmanuel Macron au défilé du 14 juillet, en 2021. - AFP
Emmanuel Macron au défilé du 14 juillet, en 2021. - AFP

Un 14 Juillet particulier, marqué par le conflit qui ravage l'Ukraine depuis février. Ce jeudi, Kiev sera dans toutes les têtes lors du traditionnel défilé militaire de la fête nationale, qui mettra jeudi à l'honneur les pays d'Europe de l'Est et les troupes françaises qui y sont déployées dans le cadre de l'Otan.

"Le défilé est marqué par le contexte stratégique et en tient compte. L'idée est de mettre en avant la solidarité stratégique avec nos alliés", explique-t-on à l'Élysée.

En cette année de retour de la guerre en Europe, avec le conflit déclenché le 24 février par Moscou en Ukraine, le défilé à pied sera ouvert sur la célèbre avenue des Champs-Elysées par les drapeaux de 9 pays étrangers invités, pour la plupart voisins de la Russie ou de l'Ukraine: Estonie, Lettonie, Lituanie, Pologne, République tchèque, Slovaquie, Hongrie, Roumanie, Bulgarie.

Les regards tournés vers l'Ukraine

"Partager la flamme" sera le thème du défilé 2022. Une triple référence au lien armée-nation, à la flamme de la Résistance incarnée par Hubert Germain, dernier compagnon de la Libération décédé l'an dernier, et à la flamme olympique dont la France est désormais dépositaire jusqu'aux Jeux olympiques de Paris 2024. Des militaires médaillés olympiques participeront au défilé cette année.

C'est à 10 heures tapantes que, selon le déroulé officiel, le défilé militaire sera ouvert par l’arrivée du président de la République depuis l'avenue de Friedland. Il sera accueilli par le général d’armée Thierry Burkhard, chef d’état-major des armées (CEMA), accompagné du général de corps d’armée Christophe Abad, Gouverneur militaire de Paris (GMP).

Quinze minutes plus tard, les honneurs seront rendus au président de la République, place de la Concorde, par les 1er et 2e régiments d’infanterie (RI) de la Garde républicaine. Le chef d'État sera alors accompagné de sa Première ministre, Élisabeth Borne, du ministre des Armées, Sébastien Lecornu et du chef d’état-major particulier du président de la République, l’amiral Jean-Philippe Rolland.

Troupes à pied puis défilé d'hélicoptères

À partir de 10h20, la nationale ouvrira le défilé avec deux formations musicales: le Bagad de Lann-Bihoué et la Musique des équipages de la flotte afin de célébrer les 70 ans d’existence du Bagad.

Dès 10h34, c'est le défilé aérien qui va se mettre en place. Commandé par le général de division aérienne Louis Pena Il se présentera en deux phases distinctes. Ouvert par les aéronefs, il laissera ensuite place aux troupes à pied, avant de reprendre sous la forme d’un défilé d’hélicoptères.

Comme indiqué précédemment, à 10h43, le défilé des troupes à pied sera ouvert par neuf pays: l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la République Tchèque, la Slovaquie, la Hongrie, la Roumanie, la Bulgarie.

"Une fois les troupes à pieds passées, suivis de la seconde partie du défilé aérien par les hélicoptères, place aux troupes motorisées, commandées par le général de division Emmanuel Gaulin, à 11h35. Dix minutes après, le régiment de cavalerie de la Garde républicaine défilera", apprend-on encore auprès du ministère des Armées.

Finalement, le tableau de clôture aura lieu à 11h49 avec une programmation en cinq tableaux qui symbolisera la contribution des forces armées aux talents académiques.

6300 participants au défilé

Au total, quelque 6300 personnes défileront cette année dont près de 5000 à pied. Le spectacle mobilisera 64 avions, un drone, 25 hélicoptères, 200 chevaux et 181 véhicules motorisés. Selon le ministère de l'Intérieur, 125.000 policiers et gendarmes seront par ailleurs mobilisés sur l’ensemble du territoire pour les festivités.

Parmi les défilants figureront les 14 unités des troupes de marine, qui fêtent leurs 400 ans d'existence. Des opérateurs du Commandement des opérations spéciales (COS), qui souffle ses 30 bougies, seront également présents.

L'édition 2022 sera l'occasion de montrer les nouveaux matériels des armées françaises.

Le blindé de reconnaissance Jaguar défilera pour la première fois, aux côtés du blindé de nouvelle génération Griffon qui remplace progressivement le véhicule de l'avant blindé (VAB) dans les forces terrestres. L'antique hélicoptère léger Alouette ainsi que l'avion de défense aérienne Mirage 2000C tireront quant à eux leur révérence dans le ciel parisien.

Le défilé aérien, auquel participeront plusieurs appareils européens, s'ouvrira par le traditionnel passage ruban bleu-blanc-rouge de la Patrouille de France et inclura pour la première fois le drone Reaper, employé au Sahel pour traquer les jihadistes.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles