Que va changer le passage de la ligne TER Marseille-Nice de SNCF à Transdev ?

·1 min de lecture

Pour la première fois dans l'histoire de la SNCF, l'entreprise ferroviaire est sur le point de perdre l'exploitation d'une ligne de TER en France : la ligne Marseille-Nice devrait en effet être privatisée. La Région Provence-Alpes-Côte d'Azur, dirigée par la droite, a proposé à ses élus de choisir Transdev pour endosser l'exploitation de la liaison reliant les deux villes du sud-est. Si les élus régionaux confirment ce choix le 29 octobre, il s'agirait de la première ligne ferroviaire échappant à la SNCF dans le cadre de la mise en concurrence

Un contrat décennal à 870 millions d'euros

"SNCF Voyageurs souhaite le meilleur succès à Transdev, dans l'intérêt des voyageurs et du développement du transport ferroviaire dans la région", a réagi la SNCF dans un communiqué, actant ainsi la perte du marché. "Ce choix marque (...) la concrétisation de l'ouverture à la concurrence à laquelle nous nous préparons de longue date, où nos autorités organisatrices ont la liberté de choisir d'autres opérateurs que nous", affirme Christophe Fanichet, PDG de SNCF Voyageurs, cité dans le communiqué.

Trois entreprises étaient en lice pour remporter cette liaison via Toulon, qui concerne 10% du trafic régional en nombre de trains proposés : l'opérateur public historique SNCF, le groupe privé français de transports Transdev et Thello, filiale de la compagnie publique des chemins de fer italienne Trenitalia. Le contrat de concession de 10 ans est estimé à 870 millions d'euros.

>> LIRE AUSSIOù...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles