Ce qui va changer pour les détenteurs d’armes à partir de février

·1 min de lecture

RÉGLEMENTATION - Pour déclarer une arme à feu et conserver le droit de la détenir, les cinq millions de Français en possession d’une arme devront désormais passer par un nouveau système

Le chiffre paraît hallucinant mais près de cinq millions de Français détiennent légalement des armes à feu dans le pays. Les quatre millions de chasseurs, dont 1,2 million de pratiquants actifs, forment bien sûr le gros des troupes. Mais le chiffre englobe aussi les professionnels des armes, qu’ils soient fabricants, importateurs ou armuriers, les licenciés du tir sportif, les biathlètes ou les amateurs de ball-trap. Dans les prochains mois, ces millions de détenteurs d’armes vont devoir changer de logiciel pour être en règle. (Lire encadré)

A partir de février, le fichier Agrippa va en effet tirer sa révérence. « Ce système est devenu obsolète et peu fiable », reconnaît Jean-Simon Merandat, chef du service central des armes et des explosifs. Mis en place en 2007, ce fichier virait souvent au casse-tête administratif pour déclarer ou demander l’autorisation de détenir une arme. « Il y avait beaucoup de pièces justificatives à fournir et tout cela se faisait uniquement sur papier, ce qui occasionnait parfois des pertes », souligne Jean-Simon Merandat. Selon les préfectures, les délais d’instruction étaient également plus ou moins longs, allant « de quelques semaines à deux ans ».

Assurer une meilleure traçabilité des armes

(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Lyon : Un vaste trafic d’armes démantelé par la police judiciaire
Peter Dinklage pense qu'il y a trop d'armes à feu sur les tournages à Hollywood

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles