"Il va y avoir des morts" : le Pr. Gilbert Deray met en garde avant le Nouvel An

·1 min de lecture

"Le meilleur moyen de célébrer l'entrée dans la nouvelle année, c'est de ne pas la célébrer !" a fait savoir Olivier Véran dans les colonnes du JDD ce dimanche 27 décembre. Et le ministre de la Santé, qui a succédé à Marisol Touraine, d'argumenter : "on ne peut pas, pour une soirée, prendre le risque de bloquer à nouveau le pays pendant des semaines". En effet, l'objectif des 5 000 contaminations par jour est loin d'être atteint, ce qui fait craindre un troisième confinement après les fêtes de fin d'année.

"J'en appelle une fois de plus à la responsabilité nationale, individuelle. Il faut absolument éviter la flambée !" a alerté de son côté le professeur Gilbert Deray qui est apparu masqué sur le plateau de la matinale sur LCI ce lundi 28 décembre, avant de faire part de ses inquiétudes. "Si on a une flambée, si on fait une fête le jour de l'an, qu'est-ce qu'on risque ? Et bien ce n'est pas tant le risque individuel, il existe, il va y avoir des morts, mais c'est que nos amis restaurateurs, commerçants, hôteliers, et j'en oublie, on ne va pas les rouvrir, et les commerces dits 'non essentiels', on va les refermer, moi je pense à eux autant qu'à mes malades" a souligné celui qui avait déjà souhaité interdire les fêtes de Noël, sans obtenir gain de cause.

L'homme politique et le médecin appellent plutôt les Français à fêter le nouvel an plus tard dans l'année, une fois la crise sanitaire dépassée. "J'espère que nous aurons l'occasion de faire une grande fête en 2021, le jour où (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Louis Ducruet, le fils de Stephanie de Monaco ne cache pas ses ambitions
François Mitterrand : son stratagème pour retrouver sa fille Mazarine en secret
François Hollande veut sa revanche après le "hold up de Macron"
« Une orgie d’impunités » : quand Donald Trump choque avant de quitter la Maison Blanche
Qui est Bruno Roger-Petit, le conseiller d’Emmanuel Macron qui crée des remous ?