«On va être face à une rupture de stock» : après les intempéries, les garagistes débordés

Pour réparer les dégâts matériels dus aux intempéries , les assurances dépensent énormément d'argent : 940 millions d'euros selon France Assureurs en ce qui concerne les orages du début du mois de juin qui ont touché plusieurs régions de France. S'il n'y a pas encore de chiffrage pour les violentes chutes de grêle en Gironde dans la nuit de lundi à mardi, les effets concrets se font déjà ressentir. Par exemple, chez les garagistes : ces derniers sont débordés, puisque de nombreuses voitures ont été endommagées par les grêlons. Illustration au Taillan-Médoc, en Gironde.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Sur la plupart des trottoirs et dans les rues, devant les maisons comme au pied des immeubles, on peut voir des débris d'optiques, de verre ou encore de plastique. Un grand nombre de voitures portent les stigmates de ce violent orage. Peu de pare-brises ont résisté à l'impact puissant de ces grêlons gros comme des balles de tennis . Joe avait laissé son véhicule dans son jardin. "La lunette arrière est explosée, le pare-brise aussi, tout comme le capot, le toit, et les rétros. Il n'y a plus de feux de derrière non plus", énumère-t-il.

De potentielles ruptures de stock

Bordant la rue principale qui traverse la ville, la concession automobile que dirige Alain Tesson croule sous les demandes de réparations en urgence. "On va faire un check-up total de toutes les bagnoles et on va commander tout de suite pour ne pas être e...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles