Pour ses vœux de Noël, Eric Zemmour multiplie les références à la "chrétienté"

·3 min de lecture
Eric Zemmour présente ses vœux pour Noël dans une vidéo diffusée le 24 décembre 2021. - ERIC ZEMMOUR / YOUTUBE
Eric Zemmour présente ses vœux pour Noël dans une vidéo diffusée le 24 décembre 2021. - ERIC ZEMMOUR / YOUTUBE

876450610001_6288447306001

Il se met en scène comme un défenseur des traditions chrétiennes. Éric Zemmour a publié ce vendredi matin sur sa chaîne YouTube une vidéo dans laquel il souhaite un "joyeux Noël aux Français" et profite de l'occasion pour faire passer ses messages.

"Mes amis, ce soir, la chrétienté fête Noël mais pas seulement la chrétienté. On peut tout à fait ne pas être chrétien et aimer Noël. Il suffit d’aimer l’Occident en général et la France en particulier. La nuit de Noël célèbre une civilisation, la nôtre", lance d'abord le candidat de Reconquête.

"Savoir gagner la guerre, c’est bien et le monde chrétien ne doit jamais renoncer à la faire quand il est attaqué. Il doit vaincre. Savoir gagner la paix après la victoire est encore plus fort", continue le polémiste, dans une référence à la "guerre civilisationnelle" qu'il évoque régulièrement.

On le voit alors déambuler dans les rues de Strasbourg à l'occasion du marché de Noël la semaine dernière ou encore regarder avec émerveillement les vitraux de la cathédrale La Major lors de son déplacement houleux à Marseille aux côtés du sénateur RN Stéphane Ravier.

876450610001_6287614940001

"De Gaulle se confessait régulièrement"

Alors que l'écrivain avait tenté de mettre ses pas dans ceux du Général de Gaulle lors de sa déclaration de candidature, dans une mise en scène proche de celle de l'appel du 18 juin 1940, le clin d'œil à l'ancien président fait partie des passages obligés. "Le général de Gaulle dans le plus grand secret se confessait régulièrement. Sa foi a joué un rôle déterminant dans le destin de notre pays. Sans la croix, il n’y aurait pas eu la Croix de Lorraine", avance ainsi l'ancien journaliste du Figaro.

L'ex-éditorialiste s'appuie également sur les images de son déplacement en Arménie pour lancer un message aux Chrétiens d'Orient, un sujet auquel est particulièrement sensible l'électorat catholique pratiquant.

"Et n’oublions pas les centaines de millions de chrétiens. Car ils sont des centaines de millions a être persécuté dans le monde au moment où je vous parle Jamais cette religion n’a été autant martyrisée dans un silence effrayant. Je fais le serment que la France fera entendre leur voix sur la scène mondiale", lance Éric Zemmour.

"Les sapins, les cadeaux, les baisers et les sourires émerveillés"

Enfin, alors que plusieurs mairies écologistes ont choisi des alternatives au sapin de Noël comme à Bordeaux avec un arbre de verre et d'acier, il salue au contraire la tradition... et fait l'impasse sur les gestes-barrières, très encouragés par Emmanuel Macron ce jeudi dans ses vidéos de voeux face à l'arrivée du variant Omicron.

"Ce soir, les chrétiens fêtent Noël mais tous les autres en France peuvent fêter Noël. C’est à cela que servent les sapins, les cadeaux, les baisers et les sourires émerveillés des enfants", lance ainsi le candidat.

Avant de conclure sur une formule très proche de celle de sa vidéo de candidature: "chers compatriotes, vive Noël, vive la République et surtout vive la France".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles