Les vœux du maire d'Auxerre, animés par Jean-Pierre Pernaut, font polémique

·1 min de lecture
Les vœux du maire d'Auxerre, animés par Jean-Pierre Pernaut, font polémique (Photo: JEFF PACHOUD via AFP)
Les vœux du maire d'Auxerre, animés par Jean-Pierre Pernaut, font polémique (Photo: JEFF PACHOUD via AFP)

PANDEMIE - En pleine vague de contaminations au Covid-19, les vœux du maire Les Républicains d’Auxerre (Yonne), Crescent Marault, prévus le 20 janvier à Auxerrexpo et animés par l’ex-présentateur du JT de TF1, Jean-Pierre Pernaut, attirent la colère des élus de l’opposition.

Fin décembre, le Premier ministre, Jean Castex, avait pourtant préconisé l’annulation des vœux de janvier, en appelant ”à la responsabilité de tous pour trouver d’autres modalités que de grands rassemblements et d’éviter les moments de convivialité”. Une consigne que Crescent Marault a décidé de ne pas suivre.

“Indécent”

Assurant respecter “la jauge de 2000 personnes maximum”, le maire d’Auxerre estime être dans son bon droit et ajoute auprès de France Bleu que “le pass sanitaire sera demandé à l’entrée” et que “les personnes seront assises et masquées”. Crescent Marault indique que “si les contraintes venaient à se durcir”, il augmentera “la distance entre chaque participant”.

Mais l’opposition reste vent debout contre la soirée. Selon L’Yonne républicaine, le groupe d’opposition “L’assurance d’une transition sereine” demande l’annulation de l’événement jugé “indécent”.

“Je ne comprends pas pourquoi en avril 2021 on ne pouvait pas réunir 39 personnes alors qu’aujourd’hui, alors que l’épidémie repart, on réunit 2000 personnes au même endroit”, a déclaré à France Bleu Mani Cambefort, conseiller municipal socialiste. L’élu estime que le coût de l’événement -“une sorte de show télévisé”- est “indécent en cette période”. Selon l’adjoint aux finances de la ville, Pascal Henriat, 70.000 euros ont été alloués à l’organisation de la cérémonie.

À voir également sur Le HuffPost: Covid: 2 Français positifs chaque seconde, “10% de la population” cas contact, alerte Véran

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles