Vœux d’Emmanuel Macron : "L’autocélébration n’était pas de mise", estime Olivier Faure

France 2
·1 min de lecture

Lors de ses vœux présidentiels, jeudi 31 décembre, Emmanuel Macron a choisi de prôner l’optimisme et de mettre en avant des Françaises et Français en première ligne dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19. "Il a eu raison de leur rendre hommage, après une année particulièrement éprouvante. Ce sont eux qui ont contribué à faire tenir le pays debout. Je pense aussi à ceux qui vont maintenant connaître les affres de la difficulté avec une crise sanitaire qui s’est transformée progressivement en crise économique et sociale", explique d'abord Olivier Faure, invité des "4 Vérités" de France 2, vendredi 1er janvier.

L’espoir de la vaccination

Le premier secrétaire du Parti socialiste regrette toutefois "une forme d’autocélébration" dans le discours d’Emmanuel Macron, "qui n’était pas forcément de mise". "Nous n’avons pas toujours tout fait au bon moment et pris les bons choix, comme le président a pu le dire", assure-t-il. Interrogé également sur la polémique naissante concernant la lenteur de la vaccination en France, que le chef de l’État a tenté d’éteindre dans ses vœux, Olivier Faure estime que le recadrage, si c’en est un, est "bienvenu".

"Nous demandons que la France se mette au même niveau que ses voisins européens, qui ont tous fait la démonstration que l’on pouvait mettre des chaînes logistiques très longtemps en (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi