Vêtements : bientôt une note environnementale sur les étiquettes

Des vêtements souvent produits à l'autre bout de la planète, avec parfois des teintures nocives, qui polluent. La mode émet 1,2 milliard de tonnes de gaz à effet de serre chaque année. Pour fabriquer un t-shirt, il faut l'équivalent de 70 douches en eau. Pour un jean, c'est 285 douches. Alors, pour informer les consommateurs, une marque pour enfants vient d'adopter des étiquettes qui notent l'impact des vêtements sur l'environnement.Une notation appréciée par les clients Le système de notation est lancé par le gouvernement. Il va de A pour les bons élèves, à E, pour les pièces à la fabrication plus polluante. "Cela oblige à penser autrement, éviter les pertes de matière, transporter différemment, utiliser plutôt le transport maritime", explique Séverine Mareels, directrice du développement durable chez Okaïdi. Pour le moment, seuls 10% des produits sont notés chez la marque. Cela plaît aux clients. Une marque de sports a choisi d'étiqueter 60% de ses produits.