Le vétéran britannique «Captain Tom» est mort à 100 ans des suites du Covid-19

·3 min de lecture

Devenu un héros pour les Britanniques pour avoir réuni une somme record pour les soignants pendant le premier confinement, le vétéran de la Seconde Guerre mondiale Tom Moore est décédé ce mardi à l'âge de 100 ans, après avoir été testé positif au Covid-19, a annoncé sa famille.

« C'est avec une grande tristesse que nous annonçons le décès de notre cher père, le capitaine Tom Moore », ont déclaré ses filles Hannah et Lucie dans un communiqué, se disant « reconnaissantes d'avoir été à ses côtés durant les dernières heures de sa vie ».

Alors âgé de 99 ans, ce vétéran de la Seconde Guerre mondiale s'était fixé comme modeste objectif lors du premier confinement de réunir 1 000 livres (1 100 euros) pour aider le service de santé public (NHS) débordé par les malades du virus, s'engageant à parcourir avant son centième anniversaire cent longueurs de son jardin, dans le sud de l'Angleterre.

Petite bulle de légèreté au milieu d'une année morose, l'image du vétéran penché sur son déambulateur et avançant coûte que coûte avait galvanisé les Britanniques et leur sentiment de reconnaissance envers les soignants. Les dons avaient alors afflué et le vétéran avait finalement recueilli 33 millions de livres (37 millions d'euros), plus gros montant jamais récolté par une personne seule lors d'une marche caritative. « La dernière année de la vie de notre père n'a été rien de moins que remarquable. Il a rajeuni et a vécu des choses qu'il n'avait jamais imaginées en rêve », ont ajouté ses filles.

Hommages de la reine et de Boris Johnson

Son exploit l'a hissé au rang de célébrité, la reine Elizabeth sortant même de son confinement pour le faire chevalier, lors d'une cérémonie au château de Windsor. « Les pensées de la Reine et de la famille royale vont à la famille du capitaine Tom Moore », à qui elle enverra un message privé de condoléances, a déclaré mardi Buckingham Palace.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a lui salué la mémoire de Tom Moore. « Il n'est pas simplement devenu une source d'inspiration nationale mais aussi une lueur d'espoir pour le monde », a déclaré le dirigeant conservateur sur Twitter, rendant hommage à « un héros dans le vrai sens du terme ». Le drapeau devant sa résidence du 10 Downing Street a été mis en berne.

Le ministre des Affaires étrangères Dominic Raab s'est dit « profondément attristé par la nouvelle » de son décès. « C'était un homme extraordinaire qui a inspiré et stimulé le moral de toute la nation », a-t-il déclaré dans un tweet.

Lundi 1er février, l'ensemble de la presse britannique avait déjà consacré ses Une à l'ancien combattant en lui assurant son soutien tout comme l'ensemble des Britanniques. Avant d'être contaminé par le Covid-19 qui l'a emporté, Tom Moore souffrait d'une pneumonie, ce qu'il l'avait empêché de pouvoir se faire vacciner contre le virus alors même que la campagne de vaccination des personnes les plus fragiles est très avancée au Royaume-Uni.

(Avec AFP)