Véronique Sanson menacée de mort : son étonnante révélation

·2 min de lecture

Trente ans après avoir été menacée de mort, Véronique Sanson a révélé sur Europe 1 ne pas vouloir rechanter « Allah ». La chanteuse estime que ce serait « ridicule de tenter le diable » en interprétant de nouveau sa chanson qui avait fait polémique en 1989.

Dans l’émission de Michel Denisot Icônes sur Europe 1 dont elle était l’invitée ce samedi 26 décembre, Véronique Sanson est revenue sur les moments forts de sa vie, parfois émaillée de drames. Elle a raconté avec émotion et aussi un peu d’humour qu’elle continuait à avoir la tentation d’appeler sa mère, pourtant décédée en 2006. Elle a aussi évoqué les menaces de morts qu’elle a reçues à cause d’un morceau sorti en 1988, qu’elle ne veut plus chanter, par prudence.

« Non, je ne chante plus ‘Allah’. Vous savez, il y a des crétins partout et j'ai eu une fatwa sur ma tête. Je trouve que c’est un peu ridicule de tenter le diable », a-t-elle expliqué trente ans après avoir reçu des appels anonymes et des lettres non signées sans équivoque. « Ils disent : ‘Si tu chantes ça, poum !’ », avait-elle indiqué à Libération à la veille d’une série de concerts à l’Olympia en 1989. Des menaces prises très au sérieux. Elle n'avait alors pas pris le risque de mettre en danger ses fans et avait préféré retirer la chanson polémique de son répertoire.

Pourtant, pour elle, il s’agit d’une « chanson d’amour qui a été très mal comprise parce qu’on a fait l’amalgame avec les ‘Versets sataniques’ de Salman Rushdie ». L’artiste rappelle que sa chanson est sortie « exactement en même temps ». Un hasard, mais « un journaliste du Journal du dimanche a écrit : ‘Véronique Sanson apostrophe Allah’ ». « Et là, ça a mis le feu aux poudres. Et ça a été une catastrophe », a-t-elle confié à Michel Denisot, qui lui a (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Ce contenu peut également vous intéresser :

Bruno Masure revient sur son coming out bisexuel : il en veut à Mireille Dumas
PHOTOS - Geneviève de Fontenay : qui est Adèle, sa petite-fille victime d'une sacrée rumeur ?
Elizabeth II : ce touchant hommage passé inaperçu lors de son discours de Noël
Obsèques de Claude Brasseur : qui étaient les rares stars présentes ?
Flashback - "Ça m'énerve !" : pourquoi Laurent Gerra en veut à son ex Mathilde Seigner