Véronika Loubry et l'amour retrouvé avec Gérard Kaddoche : "J'avais fait une croix dessus"

·1 min de lecture

Elle n'y croyait plus, et n'avait pas vraiment conscience que pour elle, l'amour était encore possible. Véronika Loubry avait tiré déjà tiré un trait sur sa carrière, pour ses enfants. En 2000, après avoir reçu le Sept d'Or de la meilleure animatrice pour son émission HitMCM, elle quitte le petit écran, pour élever sa fille à naître, Thylane. Avec son mari de l'époque, Patrick Blondeau, ancien footballeur, elle aura aussi un fils, Ayrton, né en 2007. Et quand le couple se sépare, en 2016, elle pense que l'amour, c'est du passé, comme elle le confie dans les pages de Gala, en kiosques ce jeudi 10 juin. "Oui, j'avais fait une croix dessus. Je me disais ma première partie de vie est faite, il n'y en aura pas de seconde, je vais élever mes enfants. Je suis restée seule, neuf mois, dix mois, onze mois. Un an après ma séparation, j'ai rencontré cette force tranquille, qui est arrivée... tranquille."

La force tranquille, c'est Gérard Kaddoche. Lui non plus ne pensait pas avoir encore la capacité d'aimer quand il rencontre celle qui se définit désormais comme une "storytelleuse". C'est ce qu'il détaille : "J'ai divorcé en 2002, j'ai deux grandes filles, je suis grand-père, je m'étais fait à l'idée de finir seul. Et puis, on a eu ce coup de foudre, on avait peur que ça retombe comme un soufflé."

Quand ils se rencontrent, il y a cinq ans, Véronika Loubry ne vit que pour "ses enfants" et leur éducation. "J'avais oublié que je pouvais être une femme". Oublié, le désir, l'envie, jusqu'à Gérard, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDEO - "Des compromis" : Sonia Mabrouk évoque son couple avec Guy Savoy
Michael Schumacher : sa 1ère voiture à vendre pour une somme pharaonique
Emmanuel Macron giflé : Isabelle Balkany ose une petite blague
Emmanuel et Brigitte Macron : leur soirée symbolique en amoureux pour le déconfinement
Richard Berry descendu par Enora Malagré : une vidéo refait surface