«Une véritable galère» : le parcours du combattant des non-voyants pour partir en vacances

En France, il y a environ deux millions de malvoyants , selon les chiffres de la Fédération des chiens d'aveugles. 70% des déficients visuels rencontrent des problèmes pour réserver en ligne et déclarent être restreints dans le choix de la destination en raison des problèmes de mobilité qu’ils pourraient avoir sur place, selon une enquête de la Fédération Française des Associations de Chiens guides d'aveugles.

Partir sur un coup de tête ? Impossible

Faire sa valise et partir sur un coup de tête avec des amis, ce n'est plus possible pour Pierre-Marie. Il a perdu la vue il y a dix ans et avec sa compagne, elle aussi malvoyante , ils se sont résignés à partir en vacances. "Ça fait trois ans que j'aimerais bien partir en vacances, mais je ne peux pas. On voudrait aller à Florence, en Italie", raconte-t-il. "J'essaie d'avoir une assistance sur place car quand on ne voit pas, se promener dans une ville qu'on ne connaît pas, c'est quand même compliqué."

"À la fin du mois, on va chez mes parents, donc on reste dans le cocon familial. On ne peut pas totalement faire des vacances autonomes", regrette-t-il.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Pour partir en couple, Karine a choisi le voyage organisé. Mais avant de sillonner les sentiers de randonnée avec son guide, il faut passer par l'étape réservation. "Il y a des choses qui vont pas être forcément accessibles. Quand on réserve des billets d'avion, on va utiliser internet. On a u...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles