Véran choisit Nicole Notat pour son "Ségur de la santé"

AFP
Nicole Notat a été chargée par Olivier Véran de coordonner le

SANTÉ - Soutien d’Emmanuel Macron en 2017 et première femme à diriger une grande organisation syndicale en France, la CFDT, entre 1992 et 2002, Nicole Notat a été chargée ce mercredi 20 mai d’une mission délicate: coordonner le “Ségur de la santé”, censé mettre fin à la “paupérisation” des personnels soignants.

Elle promet dans un communiqué d’exercer cette mission “en ayant à cœur d’organiser l’écoute réciproque et le dialogue entre l’ensemble des parties prenantes et d’aider à la construction de conclusions le plus partagées possible”.

Pendant cette période, elle s’abstiendra “de toute expression”. Une discrétion chevillée au corps depuis qu’elle a lâché les rênes de la CFDT, en 2002.

Un putsch pour arriver à la tête de la CFDT? 

Née le 26 juillet 1947 à Chatrice (Marne), cette Lorraine commence à travailler comme enseignante spécialisée dans l’enfance inadaptée à Bar-Le-Duc (Meuse), puis à Nancy (Meurthe-et-Moselle), avant de se jeter dans le bain syndical.

En 1982, élue à la commission exécutive de la CFDT, c’est alors la seule femme de cette instance dirigeante. Et aussi la benjamine (35 ans). Dix ans plus tard, elle prend la tête de la confédération, dans des circonstances controversées quelques mois après la démission forcée de Jean Kaspar, le précédent numéro un (1988-1992). Certains militants parleront d’un “putsch”.

Énergique, précise, courtoise, partisane d’un syndicalisme “partenaire” à l’allemande -“complaisant, d’accompagnement”, diront ses détracteurs, n’hésitant pas à la qualifier de “tsarine”-, Nicole Notat ne fait pas l’unanimité les premières années de son mandat, car jugée insuffisamment offensive.

Lors d’un congrès houleux en 1995, une majorité de congressistes (52%) estiment que le bureau national qu’elle chapeaute “n’a pas rempli le mandat qu’attendaient les syndicats” au cours des trois années précédentes. Un désaveu, d’autant que ce vote sanction est une première pour la CFDT.

 Partenaire privilégiée du patronat

La secrétaire générale maintient...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post