Vélo Club (France 2) Yoann Offredo : "J’aime raconter le vélo autrement que par des analyses techniques"

·1 min de lecture

On ne peut qu’admirer son courage : en mars 2019, à la suite d’une chute, Yoann Offredo souffre d’une tétraplégie provisoire. Cela ne l’empêche pas, quatre mois plus tard, de se battre pour éviter de terminer lanterne rouge du Tour. Il y parviendra, en se classant 154e sur les 155 coureurs arrivés jusqu’à Paris. Depuis l’été dernier, le jeune homme de 34 ans partage, avec foi, son vécu de forçat de la route sur l’antenne de France Télévisions. En quête d’une nouvelle voie professionnelle, il se dit tenté par une école de journalisme et présente bien des aptitudes. La preuve…

Le vélo à fleur de peau

"J’aime raconter le vélo autrement que par des analyses techniques ou du factuel : ayant souvent galéré à l’arrière du peloton, j’ai une vision romantique et populaire du cyclisme. L’an passé, en regardant les coureurs traverser le pont du Garigliano, à Paris, je me disais que j’avais été con de ne pas avoir assez savouré cette dernière étape, quand j’étais encore sur un vélo. Ni profité du regard émerveillé des spectateurs. La plus grande des récompenses…"

Double ration de Ventoux

"7 juillet, 11 e étape, les coureurs devront d’abord franchir le mont par Sault : 24 km à 4-5 % de moyenne. Même si ce n’est pas l’accès le plus dur, il faut quand même les enquiller… Pour la seconde ascension, passant par le chalet Reynard, on a 16 km, avec des passages à plus de 10 %. Celui qui s’imposera aura de fortes chances d’arriver maillot ... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles