Vélib' : le tribunal administratif de Paris valide l'attribution du marché à Smoovengo

franceinfo
Vélib' : le tribunal administratif de Paris valide l'attribution du marché à Smoovengo

Le tribunal administratif de Paris a confirmé jeudi 4 mai l'attribution du nouveau marché des Vélib' (les vélos en libre-service de l'agglomération parisienne) au groupe franco-espagnol Smoovengo. Le juge des référés a rejeté la requête de la société JCDecaux qui demandait l'annulation de la procédure.

Le syndicat mixte Autolib' et Vélib' métropole a salué dans un communiqué cette décision "très positive" qui va permettre "la signature du contrat dès demain". "C'est également une nouvelle positive pour les salariés de l'actuel exploitant, qui étaient pour certains inquiets de leur devenir, puisque la signature du contrat va marquer le début du processus de recrutement par Smoovengo de ses futures équipes." a-t-il développé.

JCDecaux saisit le Conseil d'État

JCDecaux avait déposé un recours au début du mois d'avril, estimant notamment que l'appel d'offres aurait dû inclure la reprise des effectifs (315 salariés) et que "l'offre financière sous-évaluée" de Smoovengo était "irrégulière". Ces arguments ont donc été écartés par le tribunal. Mais le bras de fer judiciaire va se poursuivre : la société a décidé de saisir le Conseil d'État pour contester cette décision, qu'il juge "surprenante".

Les Vélib' changeront de fournisseur le premier janvier 2018 et ce pour 15 ans. Ce contrat de 600 millions d'euros avait été entériné lors d'un vote "à une écrasante majorité" du syndicat mixte Autolib' et Vélib' Métropole, qui regroupe Paris et une centaine de communes partenaires.



Retrouvez cet article sur Francetv info

Tati : l'inquiétude des salariés
La Cour de cassation refuse d'inscrire la mention "sexe neutre" sur l'état civil d'une personne intersexe
La RATP met en place une cellule de crise suite à un incident d'exploitation exceptionnel sur le RER B
Les pompiers de Paris cherchent à recruter les jeunes via les réseaux sociaux
Les salariés de Tati dans la rue pour défendre leurs emplois

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages