USA: Trump dénonce Fauci, la Chine et les perspectives de 2024

·2 min de lecture
USA: TRUMP DÉNONCE FAUCI, LA CHINE ET LES PERSPECTIVES DE 2024

(.)

par Makini Brice

GREENVILLE, Caroline du Nord (Reuters) - L'ancien président américain Donald Trump a vivement attaqué samedi le spécialiste américain des maladies infectieuses Anthony Fauci sur sa gestion de la pandémie de coronavirus, dénoncé une enquête sur ses finances, et évoqué les élections à venir lors d'un discours en Caroline du Nord.

S'exprimant à l'occasion de la convention du Parti républicain de cet Etat, Donald Trump s'est joint à un chœur de politiciens républicains qui critiquent Anthony Fauci pour avoir demandé aux Américains de porter des masques pour se protéger du virus et pour s'être parfois montré sceptique quant à la théorie selon laquelle le virus se serait échappé d'un laboratoire de Wuhan, en Chine.

Donald Trump a déclaré qu'Anthony Fauci "s'est trompé sur presque toutes les questions, il s'est trompé sur Wuhan et le laboratoire également?"

L'origine du virus est très contestée et reste étudiée par les agences de renseignement américaines.

La façon dont Donald Trump a géré la pandémie, au cours de laquelle près de 600.000 personnes sont mortes aux États-Unis et où il a lui-même été infecté, a été un facteur de sa défaite face au président démocrate Joe Biden lors de l'élection de novembre 2020.

Donald Trump a déclaré que l'enquête criminelle lancée par le bureau du procureur général de New York est "une expédition de pêche", et a déclaré qu'il s'agissait de la dernière tentative des démocrates de le faire tomber après deux tentatives de destitution lorsqu'il était président.

"Cela a été une chasse aux sorcières de cinq ans, canular après canular", a-t-il déclaré. "Ils ne s'arrêteront jamais jusqu'en novembre 2024".

La procureure générale de New York, Letitia James, cherche à savoir si la Trump Organization a faussement déclaré la valeur des propriétés pour garantir des prêts et obtenir des avantages économiques et fiscaux.

Donald Trump a aussi promis d'aider les républicains lors des élections au Congrès en 2022 et a soutenu le représentant américain Ted Budd pour un siège au Sénat en Caroline du Nord après que sa belle-fille, Lara Trump, a déclaré qu'elle ne se présenterait pas.

Il a semblé faire miroiter la possibilité de se présenter lui-même à la présidence en 2024, disant qu'il attendait cette année avec impatience. Des conseillers affirment que Donald Trump, qui risque d'être inculpé à New York, a discuté de la possibilité d'une autre campagne présidentielle.

L'ancien président américain est sorti de sa retraite pour l'événement de samedi, le premier d'une série de conférences prévues cet été.

"La survie de l'Amérique dépend de notre capacité à élire des républicains à tous les niveaux, en commençant par les élections de mi-mandat l'année prochaine", a déclaré Donald Trump.

(version française Camille Raynaud)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles