USA: Des milliards pour le climat dans le plan infrastructures de Biden

par David Shepardson et Nichola Groom
·3 min de lecture
USA: DES MILLIARDS POUR LE CLIMAT DANS LE PLAN INFRASTRUCTURES DE BIDEN

par David Shepardson et Nichola Groom

WASHINGTON (Reuters) - Le plan pour les infrastructures et l'emploi que le président américain Joe Biden doit présenter ce mercredi comporte des dispositions visant à réduire la dépendance des Etats-Unis aux énergies fossiles et à contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique.

Joe Biden va détailler mercredi un plan d'environ 2.000 milliards de dollars pour rénover les infrastructures et soutenir l'emploi aux Etats-Unis pendant huit ans, selon deux personnes au fait du dossier.

Ce plan d'investissement, qui doit encore être approuvé par le Congrès, constitue la clé de voûte de l'ambitieux programme de l'administration Biden en vue de décarboner l'économie américaine d'ici 2050 et de s'imposer parmi les principaux acteurs de la lutte contre le réchauffement climatique.

Le volet "vert" de ce plan d'investissements prévoit notamment de consacrer 174 milliards de dollars (environ 150 milliards d'euros) pour développer le marché des véhicules électriques et des milliards de dollars seront également mobilisés en faveur des énergies renouvelables.

Pour tenter de désamorcer la préférence américaine pour la voiture individuelle, 165 milliards de dollars seront investis dans les transports publics routiers et ferroviaires.

Dans le détail, les 174 milliards de dollars consacrés au développement des véhicules électriques viseront à développer la production nationale de composants et de batteries et à financer des remises et incitations fiscales pour l'achat de "véhicules électriques produits aux Etats-Unis, tout en s'assurant que ces véhicules sont accessibles pour toutes les familles et fabriqués par des salariés disposant d'un bon travail", indique-t-on à la Maison blanche.

Des subventions et des incitations sont prévues pour "construire un réseau national de 500.000 bornes de recharge d'ici à 2030", ainsi que pour le remplacement de 50.000 équipements de transports en commun fonctionnant au diesel et le passage à l'électrique de 20% de la flotte de bus scolaires.

Le plan prévoit également 25 milliards de dollars pour les aéroports et pour "utiliser le levier des achats fédéraux afin d'électrifier la flotte fédérale, dont celle de l'United States Postal Service", les services postaux américains.

Il propose aussi de soutenir les énergies renouvelables par des extensions des crédits d'impôts et de consacrer 15 milliards de dollars à des projets de recherche sur les technologies émergentes dans le domaine de l'énergie, comme la capture et le stockage du carbone ou l'hydrogène par exemple.

En parallèle, il est prévu de supprimer les subventions et niches fiscales dont bénéficient les entreprises actives dans les énergies fossiles et de demander aux pollueurs de contribuer à un fonds pour les opérations de dépollution environnementale.

Un montant de 16 milliards de dollars est prévu pour employer des salariés qui perdraient leur travail en raison de cette transition vers une économie moins carbonée, par exemple dans la dépollution de mines abandonnées ou l'obturation de puits gazier ou pétrolier abandonnés.

(Version française Myriam Rivet, édité par)