Biden appelle au recueillement en hommage aux 500.000 morts du COVID-19 aux USA

par Jeff Mason
·2 min de lecture
BIDEN APPELLE AU RECUEILLEMENT EN HOMMAGE AUX 500.000 MORTS DU COVID-19 AUX USA

par Jeff Mason

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain Joe Biden a appelé les Américains à observer une minute de silence lundi pour rendre hommage aux 500.000 morts du COVID-19 dans le pays.

Joe Biden, la vice-présidente Kamala Harris ainsi que leurs époux - la Première dame Jill Biden et Doug Emhoff - doivent observer une minute de silence à 18h15 (23h15 GMT) à la Maison Blanche à l'issue d'une allocution du président.

"Je demande à tous les Américains de se joindre à nous en souvenir des plus de 500.000 de nos compatriotes victimes du COVID-19 et d'observer une minute de silence au coucher du soleil", a déclaré Joe Biden.

Le président américain a également exigé que tous les drapeaux déployés sur des bâtiments fédéraux et dans les installations militaires soient mis en berne pendant une durée de cinq jours.

Les États-Unis ont franchi lundi la barre des 500.000 morts liées au COVID-19, un peu plus d'un an jour pour jour après l'annonce des premières victimes sur le sol américain, dans le comté de Santa Clara, en Californie.

A la date de lundi, le pays avait ainsi enregistré plus de 28 millions de cas de COVID-19, le total des décès s'élevant à 500.054 personnes, selon un comptage réalisé dans l'après-midi par Reuters.

Environ 19% du total des décès dans le monde imputables à ce nouveau coronavirus ont eu lieu aux États-Unis, un chiffre sans commune mesure avec le poids démographique du pays, qui ne représente que 4% de la population mondiale.

"Ces chiffres sont stupéfiants", a déclaré le Dr Anthony Fauci, le conseiller du président Joe Biden pour la gestion de l'épidémie, dans l'émission d'ABC "Good Morning America".

"Nous avons fait pire que presque tous les autres pays alors que nous sommes un pays riche et très développé."

Cette piètre performance découle notamment de l'absence de coordination nationale de la lutte contre la pandémie, l'ancien président Donald Trump ayant laissé les Etats affronter seuls la plus grande épidémie depuis un siècle tout en critiquant ouvertement les experts.

(Jeff Mason, version française Jean-Michel Bélot)